Exposition temporaire 2005 : La mosaïque de la venatio

ban_end

La mosaïque de la venatio – 20 ans de découvertes autour des scènes de chasse

Du 5 mars 2005 au 6 novembre 2005

resized_300x424_affiche

La mosaïque romaine de la venatio (chasse) à Vallon – la plus grande conservée in situ en Suisse – célèbre les vingt ans de sa découverte.
Pour marquer l’événement, le Musée Romain de Vallon a décidé d’organiser une exposition réunissant tous les principaux acteurs qui ont joué un rôle autour de ce sol aux dimensions impressionnantes (87m2) et exceptionnellement bien conservé.

Continuer la lecture de Exposition temporaire 2005 : La mosaïque de la venatio

Exposition temporaire 2004 : Archéologie dans l’empire ottoman autour de l’an 1900

ban_end

Du 6 décembre 2003 au 10 avril 2004

resized_300x446_expo_ottoman

Cette exposition a été conçue, à l’origine, comme le support iconographique d’un colloque international que Véronique Krings, Maître de conférences à l0Université de Toulouse II, et Isabelle Tassignon, membre belge de l’Ecole française d’Athènes, toutes deux docteurs en Philosophie et Lettres de l’Université de Liège, ont organisé à l’Academia Belgica de Rome au mois de février 2002. Ce colloque, intitulé « Archéologie dans l’Empire ottoman autour de 1900: entre politique, économie et science » tendait à cerner le rôle des archéologues belges, français, anglais et allemands dans l’Empire ottoman – principalement la Turquie – de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, dans un contexte de farouche concurrence politique et culturelle et d’expansion économique. Il a réuni des chercheurs qui ont présenté les résultats de travaux qui reposent pour l’essentiel sur le dépouillement et l’exploitation d’archives le plus souvent inédites. Un volume reprendra les Actes de ces journées (parution courant 2003). Continuer la lecture de Exposition temporaire 2004 : Archéologie dans l’empire ottoman autour de l’an 1900

Exposition temporaire 2003 : Présences antiques au fil de l’eau

ban_end

Vestiges romains sur la Broye et la Thielle révélés par les travaux de la deuxième Correction des Eaux du Jura

Décembre 2002 – juin 2003

resized_300x425_fildel_eau

En 1962 furent entrepris les travaux de la deuxième Correction des Eaux du Jura (CEJ) ; le suivi des chantiers et la fouille archéologique amenèrent des résultats de premier ordre, notamment en ce qui concerne la présence romaine dans la région du Grand Marais : la découverte du pont militaire du Rondet (commune du Haut Vully), hormis la richesse du matériel mis au jour (céramique, outils, armes, harnachement, parure, monnaies, etc.), permet de replacer la présence romaine de cette région à la lecture des voies de communication. Attestées à l’époque celtique déjà et destinées à garantir le déplacement des légions, elles assuraient la circulation de matériaux de construction et des denrées nécessaires au commerce local.

Continuer la lecture de Exposition temporaire 2003 : Présences antiques au fil de l’eau

Exposition temporaire 2001 : Du chantier aux cahiers

ban_end

Du 19 mai au 19 août 2001
resized_300x209_1

Interpellés par l’imposant monolithe d’Alterswil, imaginez que cette stèle faisait peut-être partie d’un ensemble attestant un culte préhistorique proche de ceux pratiqués en Angleterre ou en Bretagne; découvrez les légendes ou les mythes qu’on rattachait à ces blocs, du côté de Font ou de Pierrafortscha.

Continuer la lecture de Exposition temporaire 2001 : Du chantier aux cahiers

Fouilles : 1985-1992

La mise au jour du site remonte au 16 décembre 1970 lors de la pose d’une canalisation d’eau. Les déblais de l’excavation renfermaient des fragments de tuiles romaines et d’enduits peints de couleur. Mais après cette découverte, le site tomba à nouveau dans l’oubli pour plus d’une décénnie. Durant l’automne 1981 et le printemps 1982, plusieurs sondages furent réalisés en prévision de la construction d’une maison. Ces travaux mirent au jour plusieurs pièces avec des sols conservés, de vastes couches de démolition ainsi qu’une route romaine. Une fouille mise sur pied en mai et juin 1985 permit de proposer une première interprétation de la construction, mais la découverte la plus significative fut sans conteste la mosaïque qui, par ses deux seuls médaillons alors visibles, montrait un belluaire et un ours dans un état de conservation remarquable.

resized_298x200_anc_fouilles2

Continuer la lecture de Fouilles : 1985-1992