La mosaïque de Bacchus et Ariane

Emplacement

La mosaïque découverte dans le bâtiment central se situe dans une pièce complétée par une abside à l’Est. Son sol est traité de deux manières: du mortier dans les bords, et la mosaïque au centre avec quatre tapis différents : la scène centrale évoquant le mythe de Bacchus et Ariane, deux félins placés de part et d’autre d’un cratère en calice, un réseau de quatre-feuilles noires dans l’abside et un vase en forme de lotus.

Composition

Le pavement principal présente un tapis de 5.91 sur 2.95 m, soit exactement de vingt pieds sur dix pieds romains de 29.5 cm. La bordure extérieure est composée d’un premier filet noir de deux à trois tesselles (petits cubes de pierre, verre, de toutes teintes, matériaux de mosaïque / dit aussi tessère), d’un filet triple blanc et d’un filet double noir. Le champ lui-même présente une composition en nid d’abeilles au trait, en filet double noir. Ce nid d’abeilles est formé de dix-sept hexagones entiers, de huit demi-hexagones et de six triangles.

Bacchus et Ariane

med_baccLa mosaïque tire son nom du médaillon central qui se réfère à la découverte d’Ariane par Bacchus en ne montrant de la scène que le satyre découvrant Ariane, la future épouse du dieu du vin. La fille de Minos est représentée de dos, appuyée sur son bras gauche et nue jusqu’au niveau du bassin. Une couverture, ou son habit, recouvre ses jambes à l’exception de son pied gauche dont la plante apparaît. Sa tête est figurée de profil, montrant l’oeil gauche fermé, et sa chevelure est coiffée en chignon. Elle est allongée sur un épais coussin rayé déposé sur les rochers symbolisant l’île sur laquelle elle vient d’être abandonnée par Thésée. Derrière Ariane apparaît le satyre, torse nu, la main droite levée en signe d’acclamation, et occupé de sa main gauche, à soulever le voile qui protège Ariane.

Bacchus n’est pas concrètement représenté mais il est évoqué par trois masques symbolisant les trois formes du théâtre romain: un satyre illustre la comédie, une jeune fille représente la tragédie tandis que Pan signifie la pantomime. En alternance, trois bustes féminins expriment la ronde des âges, une jeune femme sur la droite, une femme d’âge mûr sur la gauche et l’ancienne à l’entrée.

Amours

Ces deux Amours, disposés antithétiquement, entourent la scène centrale. Les deux personnages fortement disproportionnés par rapport à Bacchus et Ariane, représentés appuyés sur une jambe, l’autre rejetée en arrière, portent chacun le pedum, bâton de berger devenu attribut des satyres dans le cortège bachique, une situle et un vase destiné à l’eau lustrale.

med_bacc_angmed_bacc_ang2