Fouilles : 1985-1992

La mise au jour du site remonte au 16 décembre 1970 lors de la pose d’une canalisation d’eau. Les déblais de l’excavation renfermaient des fragments de tuiles romaines et d’enduits peints de couleur. Mais après cette découverte, le site tomba à nouveau dans l’oubli pour plus d’une décénnie. Durant l’automne 1981 et le printemps 1982, plusieurs sondages furent réalisés en prévision de la construction d’une maison. Ces travaux mirent au jour plusieurs pièces avec des sols conservés, de vastes couches de démolition ainsi qu’une route romaine. Une fouille mise sur pied en mai et juin 1985 permit de proposer une première interprétation de la construction, mais la découverte la plus significative fut sans conteste la mosaïque qui, par ses deux seuls médaillons alors visibles, montrait un belluaire et un ours dans un état de conservation remarquable.

resized_298x200_anc_fouilles2

Une année après cette découverte exceptionnelle, la parcellisation de toute la zone fut stoppée, la découverte enregistrée dans la liste des biens archéologiques de valeur nationale et le site fut ainsi sauvé. L’étape suivante permit d’établir un programme de fouilles sur cinq ans. Les années1985 et 1987 furent consacrées à l’exploration des trois corps de bâtiments et une seconde mosaïque, plus petite mais encore mieux conservée que la première, fut mise au jour.

resized_300x200_anc_fouilles1

C’est lors d’un colloque organisé en 1993 par l’archéologue cantonal M. François Guex que l’heure de la naissance du musée a sonné. Le conseil de fondation a vu le jour en 1995 et le premier coup de pioche pour la construction du musée fut le 19 novembre 1998. L’inauguration du musée, conçu en forme de « L » afin de respecter la forme d’origine de l’établissement romain, eut lieu le 27 octobre 2000.

resized_300x200_musee_ext2_1